haut

Recherche  |  Liens  |  Réseaux Sociaux  |  Cont@ct  ||||  CCCSP  |  FCMetaBlog

24 janvier 1975

[Mgr Mamie] Lettre au cardinal Tabera

SOURCE - Mgr Mamie - 24 janvier 1975

Éminence,

A la suite de notre réunion du 21 janvier, tenue sous la présidence de S.E. le cardinal Garrone, concernant le séminaire d’Écône (Valais, Suisse).

ayant pris connaissance avec soin du texte (de Mgr Marcel Lefebvre, daté de Rome, 21 novembre 1974), que nous a remis précisément le cardinal-préfet de la congrégation pour l’Éducation.

je dois vous redire que pour moi se pose une question à la fois douloureuse et très urgente.

Mgr Lefebvre ne cesse de dire et d’écrire que la « Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X » a reçu l’approbation de l’évêque de Fribourg. C’est bien, en effet, Mgr Charrière qui, le 1er novembre 1970, a donné son approbation, « ad experimentum », pour six ans. A cause du texte de Mgr Lefebvre (du 21 novembre dernier) qui s’oppose si manifestement au Concile Vatican II et à S. S. Paul VI, je vous demande humblement, selon les normes prévues par le droit — et j’espère qu’elles me le permettront — de m’autoriser à retirer l’approbation de mon prédécesseur.

Le texte mentionné de Mgr Lefebvre me paraît suffisant pour motiver cette requête.

Je me permets cependant de vous rappeler ce que vous ont dit les deux évêques venus de Suisse pour la réunion du 21 janvier : actuellement, dans le diocèse de Sion, dans le diocèse de Fribourg et dans les diocèses de Suisse alémanique, une confusion de plus en plus grande s’étend. Elle atteint un certain nombre de fidèles, par le biais du refus du missel de S.S. le pape Paul VI. Quelques hommes politiques catholiques s’étonnent. Les « disciples » de MM. les abbés de Nantes, Coache et Barbara se réunissent dans notre diocèse pour dire la messe dite de saint Pie V, dans des appartements. On a même dit que Mgr Adam était un « imposteur » lorsqu’il affirmait que S.S. Paul VI avait abrogé le missel de saint Pie V. Le séminaire d’Écône, à mon humble avis, dans une telle situation, ne peut pas faire du bien.

Je n’ignore pas certaines innovations aberrantes de ceux qui s’appuient sur le Concile pour s’éloigner tout autant de la hiérarchie, du magistère et de la vérité. Ce problème nous préoccupe aussi gravement. Nous travaillons quotidiennement pour faire rectifier ce qui doit être rectifié. Nous encourageons ceux qui doivent être encouragés.

Permettez-moi, Éminence, de m’appuyer sur votre prière, de vous redire ma très vive gratitude et mon entier dévouement.

+ Pierre Mamie,

évêque de Lausanne, Genève et Fribourg.

Copie à M. le cardinal Gabriel M. Garrone, M. le cardinal John Wright, Mgr Nestor Adam.