Ce blog n'est plus mis à jour. Les articles en ligne restent accessibles. Merci à toutes les personnes qui ont soutenu cette initiative.

29 novembre 2011

[Natalia Trouiller - La Vie] Mgr Fellay: La réponse des lefebvristes à Rome est imminente

SOURCE  - Natalia Trouiller - La Vie - 29 novembre 2011

Prenant acte des fuites sur internet concernant le préambule doctrinal soumis par Rome aux supérieurs de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X, le chef des lefebvristes confirme que le texte n'est pas acceptable en l'état.

Mgr Fellay sort de sa réserve

Il était resté jusque-là silencieux, mais il semble que les nombreuses fuites venues de ses propres rangs l'ont incité à tenter de reprendre les rênes d'une négociation dans laquelle il est apparu comme le grand perdant, si ces mêmes fuites, dont la Matinale chrétienne s'est largement fait l'écho à plusieurs reprises, sont exactes. Et elles le sont, puisque le premier enseignement de cette longue interview parue sur le site officiel de la Fraternité, c'est la confirmation par Mgr Fellay de ces fuites: à la question "Malgré toutes ces précautions, les conclusions de la réunion des supérieurs de la Fraternité Saint-Pie X à Albano, le 7 octobre, ont été divulguées sur Internet, de sources diverses mais concordantes", l'évêque schismatique répond: "Il est vrai que ce Préambule doctrinal ne peut pas recevoir notre aval, bien qu’une marge soit prévue pour une 'légitime discussion' sur certains points du Concile. Quelle est l’étendue de cette marge ? La proposition que je ferai ces jours-ci aux autorités romaines et leur réponse en retour nous permettront d’évaluer les possibilités qui nous sont laissées." Le reste de l'interview reprend les thèmes et les obsessions chers aux lefebvristes: le secret des négociations est indispensable à cause du complot progressiste ("la discrétion s’impose aussi, car ce texte – même en l’état actuel qui nécessite de nombreux éclaircissements – risque fort de susciter l’opposition des progressistes"), les évêques sont hostiles au pape qui nous donne raison ("Cette opposition des évêques vis-à-vis de Rome s’est exprimée de façon sourde mais efficace à l’égard du Motu Proprio sur la messe tridentine, et elle continue de se manifester obstinément de la part de certains évêques") et la FSSPX seule peut sauver l'Eglise ("la hiérarchie ecclésiastique est à la tête de structures, aujourd’hui, surdimensionnées pour des effectifs en baisse constante, ce qui est proprement ingérable, et pas seulement au plan économique…il faut savoir si, face à une telle pénurie, la Tradition catholique est : une simple option ou une solution nécessaire ? Répondre que c’est une option, c’est minimiser voire nier la crise dans l’Eglise").

Minoritaire dès le départ, Mgr Fellay apparaît dans cette interview soucieux de montrer à ses troupes qu'il ne négociera pas la Tradition au rabais, et que ce qui apparaissait aux yeux de ses contradicteurs au sein de la FSSPX comme des tergiversations n'est que "honnêteté" face à un "document peu clair" pour lequel il est "nécessaire de demander des clarifications au lieu de les refuser a priori. Ce qui ne préjuge en rien de la réponse que nous donnerons". A suivre.

[...]