Ce blog n'est plus mis à jour. Les articles en ligne restent accessibles. Merci à toutes les personnes qui ont soutenu cette initiative.

4 février 2016

[Sr. Maria Immaculata - Lettre aux Amis et Bienfaiteurs des Soeurs consolatrices] Première Profession Religieuse en Inde

M. l'abbé Emmanuel du Chalard
place une couronne d'épines sur la tête
et une croix sur les épaules de Soeur
Maria Josephina du Saint Rosaire
SOURCE - Sr. Maria Immaculata - Lettre aux Amis et Bienfaiteurs des Soeurs consolatrices - février 2016

Chers amis,

Nous vous souhaitons une nouvelle année riche en bénédictions. Que Dieu vous donne toutes les grâces dont vous avez besoin pour croître dans l'amour de notre Seigneur.

Merci beaucoup pour tous les sacrifices que vous avez faits pendant cette année pour nous aider. Que le Bon Dieu vous récompense de cette générosité dans cette vie et dans la vie future. Le huit décembre, fête de l'Immaculée Conception, nous avons eu la grande joie d'assister à la Consécration totale à Dieu par la Profession Religieuse, de Soeur Maria Josephina du Saint Rosaire.

Monsieur l'abbé Emmanuel du Chalard, Supérieur Ecclésiastique délégué des Soeurs Consolatrices du Sacré-Coeur a reçu ses Voeux. Soeur Maria Rita, Mère Générale des Soeurs Consolatrices et Soeur Maria Filomena sont venues de l'Italie avec Monsieur l'abbé pour cette occasion. Nous avons eu la joie d'avoir avec nous M. l'abbé Summers, qui était Prieur en Inde lorsque l'orphelinat a été déplacé à Palyamkottai. Il a prêché une retraite aux Soeurs avant la Profession.

Pendant la Profession, Sr. Maria Josephina a reçu le signe distinctif des Consolatrices du Sacré-Coeur de Jésus: une médaille avec l'image du Sacré-Coeur, le saint voile et l'anneau, pour qu'elle se souvienne, qu'elle doit avoir toujours imprimé dans son âme l'image du Sacré-Coeur et qu'elle doit être soumise et fidèle à son Divin Epoux. Une couronne d'épines a été placée sur sa tête et une croix sur ses épaules. C'est un enseignement pour tous, mais surtout pour les Religieuses, que quiconque veut suivre Jésus Christ, doit prendre sa croix. Si Lui, notre bien-aimé Époux a sauvé les âmes avec la Croix, comment pourrait-il y avoir une autre voie à suivre pour son épouse ? C'est justement participant à Sa Passion que nous pouvons Le consoler, et ceci est notre vocation.

C'était la première Profession Religieuse en Inde, et plus d'une des jeunes-filles et aussi des adultes se sont émues et ont pleuré en voyant la couronne d'épines et la croix sur la néo-professe.

Pour fêter l'arrivé de M. l'abbé Summers et des supérieurs, quelques jours après, les jeunes-filles ont joué l'histoire de Joseph le Patriarche vendu par ses frères, et pour montrer leurs capacités récréatives, elles ont dansé avec des rubans, et ont représenté Blanche neige.

Les enfants et les jeunes-filles vont bien. Nous avons trois nouvelles petites-filles qui nous ont été portées par le « Child welfare Committee» (Comité de protection de l'enfance). Deux d'entres-elles, Rajeswari et Nirmala ont été abandonnées par leurs mères dans la gare. La troisième,Esther, a été abandonnée par sa maman après le deuxième mariage. Elles étaient déjà dans d'autres orphelinats avant de venir ici.

Nous nous occupons maintenant de soixante jeunes-filles et de dix femmes âgées. Sans votre soutien nous n'aurions pas pu les assister.

Merci de tout coeur et que Dieu vous bénisse.

En Jésus et Marie,

Sr. Maria Immaculata, Supérieure locale des Soeurs Consolatrices du Sacré-Coeur de Jésus