Ce blog n'est plus mis à jour. Les articles en ligne restent accessibles. Merci à toutes les personnes qui ont soutenu cette initiative.

15 novembre 2009

[Abbé Ph. Laguérie, ibp] Que d'événements depuis notre précédente "Pastorale"...

SOURCE - Abbé Ph. Laguérie, ibp - novembre 2009
Editorial bulletin liaison novembre 2009 - par l'abbé Philippe Laguérie

Que d'événements depuis notre précédente "Pastorale" et dont nous devons rendre grâce à la douce Providence !

Et tout d'abord les ordinations du 4 juillet dernier en la basilique Sainte-Anne d'Auray de deux nouveaux prêtres: les abbés Beaugrand et Raffray, ce qui porte à 23 le nombre des prêtres incardinés au Bon-Pasteur. Bientôt 25, d'ailleurs, puisque deux autres excellents prêtres en ont fait la demande, les abbés de Ducla (France) et Najmovic (Pologne). Un grand merci à son Exc. Mgr Appignanesi, Archevêque émérite de Potenza, venu spécialement de Rome pour procéder à ces ordinations et à son Exc. Mgr Santène pour l'accueil en son diocèse.

Côté séminaristes, même joie, puisque nous enregistrons cette année notre première rentrée conséquente avec 14 nouveaux séminaristes, portant à 35 le nombre global de nos candidats au sacerdoce. Lourde responsabilité pour nous, mais marque évidente de la bénédiction divine : nous recevons ces futurs ouvriers à la vigne du Seigneur comme le cadeau de Dieu Lui-Même et le fruit patent de vos prières et des nôtres.

Conséquence obligée pour moi-même, qui préside à la charité de cette jeune et vaillante troupe de 60 soldats (cf. 2 Tim): me consacrer à plein temps à leur service et pour cela abandonner ma deuxième casquette, ma charge de curé de Saint-Eloi, pour créer la maison centrale à Paris. De Paris, je puis être à Rome, Marseille, Varsovie, Courtalain ou l'Angélus (et Bordeaux, on se rassure) en quelques petites heures. De Bordeaux, il fallait compter le double ou plutôt le triple. Et puis, de vous à moi, je mise sur le Seigneur : je suis sûr qu'Il me récompensera bien vite de l'offrande que je lui fais de cette merveilleuse paroisse, de toutes mes peines, de toutes mes joies...

Ça commence déjà. Accueilli parfaitement au Centre Saint-Paul (où le deuxième étage m'est réservé) par la charité de M. l'abbé de Tanoüarn (que Dieu le récompense aussi : pas facile d'avoir le supérieur dans ses murs !), je reprends mes marques parisiennes. Mon premier contact fut évidemment pour l'archevêque du lieu, son Em. Le Cardinal Vingt-Trois et s'est placé d'entrée sous le signe encourageant de perspectives communes. Mes cours de catéchisme pour adultes ont repris, comme dans le bon vieux temps, avec trente cinq élèves aux questions... fulgurantes. Ma nouvelle adresse vous est indiquée plus bas. Précisez bien "abbé Laguérie", le directeur du Centre Saint-Paul restant évidemment l'abbé de Tanoüarn.

L'acquisition de l'Angelus (cf. infra) est aussi une très grande grâce. Cette future école, collège, lycée, en plein centre de la France va nous permettre d'accueillir l'an prochain des pensionnaires de tous les horizons. D'ores et déjà, et grâce au zèle fulgurant de son jeune directeur, les locaux permettent de commencer l’oeuvre des retraites, tant attendue. Voyez les propositions jointes et le très beau site de l'Angélus.

M. l'abbé Roch Perrel a pris la direction de notre séminaire français de Courtalain. Nous en attendons la stabilité indispensable après la période héroïque de fondation. Les abbés Krolikowski, de Ducla, Carusi et Raffray forment avec lui une splendide équipe et notre priorité actuelle, la formation d'excellents prêtres, est plus qu'assurée.

Par ailleurs quatre de nos jeunes prêtres ont pris place dans le ministère paroissial, en France mais aussi en Pologne, en Italie, pour aider des curés en place et qui respectent parfaitement la spécificité du Bon-Pasteur (cf. article de M. l'abbé Héry). En attendant des paroisses personnelles, dont l'une se profile, c'est une excellente avancée.

Mes deux assistants et moi-même avons été reçus le mardi 29 septembre par son Eminence le Cal Lévada, notre supérieur direct, et son efficace secrétaire Mgr Pozzo. Très fructueuse entrevue, sous le signe de la confiance réciproque, du respect des personnes et du droit, de la collaboration future. Nous sommes heureux de savoir les discussions doctrinales engagées par nos confrères de Saint-Pie X en des mains aussi charitables et pragmatiques...

Les nouvelles de l'Amérique du sud sont encourageantes également. Notre supérieur de district, l'abbé Navas, recrute des clercs bien formés et prend de fructueux contacts avec les évêques résidentiels. Que ne pouvons nous encore lui envoyer les jeunes prêtres dont il a tant besoin ! Nous posons simultanément les jalons de notre arrivée en Amérique du nord...

Bien chers amis, comme vous le constatez et malgré les difficultés des temps, le Bon- Pasteur tient les promesses de sa fondation et ce beau bébé apprend à marcher très rapidement. Trois petites années ont suffi pour lui donner cet exorde significatif d'une évidente bénédiction divine.

Il vous faut donc, non pas seulement vous réjouir de ces bonnes nouvelles, mais continuer de nous aider de toutes vos forces et en particulier la maison centrale (12 rue Saint- Joseph 75002 PARIS, en précisant bien "Maison centrale" ou "abbé Laguérie") qui, outre qu'elle n'a que cette subsistance, est en charge de l'accroissement et du développement de l'œuvre. De vos prières d'abord, dont l'efficacité est vérifiable, de votre générosité, confirmée elle-aussi. Nous devrons faire face cette année à l'acquisition obligée d'un nouveau grand séminaire, Courtalain étant plein comme un oeuf et sans possibilité d'accueillir les nouveaux de 2010...

Soyez assurés de nos constantes prières, spécialement dans l'offrande quotidienne du Saint-Sacrifice de la messe, qui réalise tout à la fois l'union du ciel et de la terre et celle aussi, sur terre, de tous ceux qui on fait du Royaume de Dieu leur unique raison de vivre. Que le Bon-Pasteur soit toujours ce havre de paix dans le zèle dévorant de la maison de Dieu, qu’est l’Eglise de Jésus-Christ.

Abbé Philippe Laguérie +