Ce blog n'est plus mis à jour. Les articles en ligne restent accessibles. Merci à toutes les personnes qui ont soutenu cette initiative.

10 décembre 2006




Question aux évêques
10 décembre 2006 - ProLiturgia
Le Président de l'Association PRO LITURGIA a envoyé à plusieurs évêques de France le courrier suivant:
"Monseigneur,
J'ai l'honneur m'adresser à vous en espérant que vous saurez et voudrez bien répondre à une question que je me pose depuis plusieurs années.
(...) comment expliquer - ou comprendre - que des évêques, pour x raisons sur lesquelles je n'ai pas à me prononcer, acceptent de célébrer ou de faire célébrer dignement, solennellement, fidèlement, respectueusement la messe dite "de S. Pie V", mais s'avèrent réticents dès qu'il s'agit de célébrer ou de faire célébrer en paroisses la liturgie actuelle (dite "de Paul VI") avec la même dignité, la même solennité, la même fidélité, le même respect, le même sens du sacré? Autrement dit, comment expliquer qu'il est aujourd'hui plus facile de trouver une messe célébrée intégralement comme le demande l'ancien missel, qu'une messe célébrée intégralement comme le demande le missel romain actuel?
Et comment justifier alors que les fidèles qui souhaiteraient parfois participer à une messe en latin et grégorien selon l'Ordo missae actuel, soient systématiquement renvoyés à des messes "tridentines" célébrées par des prêtres attachés à des communautés plus ou moins marginalisées?
Voilà les questions que je me pose depuis que j'étudie le "fait liturgique", et auxquelles personne, jusqu'ici, n'a pu ou n'a voulu répondre.
En vous remerciant pour l'éclairage que vous voudrez bien me donner et en vous souhaitant une sainte préparation aux fêtes de Noël, je vous prie d'agréer, Monseigneur, l'expression de mes sentiments respectueux."
Obtiendra-t-on des réponses?