Ce blog n'est plus mis à jour. Les articles en ligne restent accessibles. Merci à toutes les personnes qui ont soutenu cette initiative.

24 février 2012

[lanouvellerepublique.fr] "Leur façon d'appréhender l'Église n'est pas la nôtre"

SOURCE - lanouvellerepublique.fr - 24 février 2012

Christian Coffignal, directeur de Léon-XIII, seul groupe scolaire privé catholique de l’agglomération, donne son sentiment sur l’école de Niherne. 

Pour Christian Coffignal comme pour l'archevêque de Bourges (NR du 17 février), pas de confusion possible entre le groupe scolaire Léon-XIII (1) et l'école Saint-Michel de Niherne qui projette de s'installer à La Martinerie, à la rentrée prochaine.
Quelle est la différence entre un établissement comme Léon-XIII et un établissement public ?
« Nous sommes un établissement privé catholique, sous contrat avec l'État. Notre statut indique de façon claire que nous sommes une structure civile et une institution chrétienne, sous la vigilance de l'évêque du lieu. Notre école doit donner un enseignement dans le respect de la libre conscience, et tout enfant doit y être accueilli dans le respect de ses origines et de sa croyance. Ce qui nous différencie du public, c'est le caractère propre à Léon-XIII : nous proposons, dans le respect de la liberté de chacun, un éveil à la foi et à la pastorale, mais nous faisons bien la différence entre ce qui est de l'ordre de la culture religieuse et ce qui touche à la foi. »
Qu'est ce qui différencie le groupe scolaire Léon-XIII d'une école comme Saint-Michel de Niherne qui appartient à la mouvance de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X (FSSPX) ?
« L'école de Niherne ne reconnaît pas l'évêque du lieu. Elle est donc de ce fait en rupture avec l'unité diocésaine. »
" En rupture avec l'unité diocésaine "
Craignez-vous que cette école, une fois implantée à La Martinerie, au cœur de l'agglomération, vous fasse concurrence ?
« Je ne connais pas leur projet éducatif, mais je ne pense pas que cette école constituera une concurrence pour nous : elle est à recrutement national, pour un type de public particulier. Leur façon d'appréhender l'Église n'est pas la nôtre. ».
Que répondez-vous à la Libre-pensée qui réagit aux propos de Mgr Maillard en écrivant : « Toute sa démonstration est sous-tendue par sa crainte de voir l'école Saint-Michel de Niherne lui tailler des croupières en lui soustrayant nombre de ses clients localisés à Léon-XIII. Nous réaffirmons notre souhait de voir abroger la loi de 1959 permettant le financement des écoles privées par des fonds publics » ?
(Sourire) « La Libre-pensée a la liberté de penser, l'Église aussi… »

(1) Le groupe scolaire Léon-XIII est le seul groupe scolaire privé catholique de l'agglomération castelroussine. Il réunit l'école Saint-Pierre (500 élèves), le collège Léon-XIII (400 élèves) et le lycée Sainte-Solange (275 élèves de la seconde au BTS).