Ce blog n'est plus mis à jour. Les articles en ligne restent accessibles. Merci à toutes les personnes qui ont soutenu cette initiative.

12 février 2009





Position de l'IBP suite aux propos de Mgr Williamson
12 février 2009 - Abbé Philippe Laguérie - institutdubonpasteur.org
La série des événements qui ponctuent l'actualité religieuse depuis ce fameux 21 janvier, où le Pape, dans un geste splendide, a levé l'excommunication des quatre successeurs de Mgr Lefebvre, parait noire. Le diable se déchaine tous azimuts et, comme d'habitude, on peut l'interpréter de deux manières. Il s'agite en vain parce qu'un grand bien se fait. Il détruit à l'avance les bienfaits d'une paix tant attendue...

Les scandaleuses et inadmissibles déclarations de Mgr Williamson, d'abord. Et sa récidive, qui me fait sortir du bois. L'Ecriture nous a prévenus: "les puissants seront puissamment châtiés" (Prov.). Ou encore "j'ai vu tomber les cèdres du Liban". L'hypocrisie qui préside à ces élucubrations sur la hauteur des portes, les impossibles cadences infernales ou la contamination des assassins, voudraient nous faire éluder le fait brutal d'un fou furieux décidé à exterminer la moitié de la terre et passé aux actes. Dans sa folie furieuse, Hitler a envoyé au tapis 17 millions de soviétiques, 6 d’allemands, 5,5 de polonais, 570000 français... Et le fait reste là, massif et incontournable, qu'il s'en est pris massivement aux juifs en tant que tels, ce qui ne fut pas le cas des autres.

Qu'un chrétien, un prêtre ou encore un évêque cautionne cela ou semble vouloir en atténuer l'horreur est scandaleux, oui, et inadmissible. Et il devra en rendre des comptes devant Dieu, dans la proportion de sa responsabilité terrestre. On ne se moque pas de Dieu et ce qu'on sème, on le récoltera. Les juifs auraient tendance à se faire passer pour les seules victimes ? Il faut bien reconnaître qu’ils ont été exterminés pour le seul fait d’être nés juifs, comme les Tziganes. Que l'Occident et ses "journaleux" marxisés aient mis 40 années pour s'apercevoir enfin que le communisme a été aussi sauvage, sanguinaire et meurtrier, ne change rien à l'affaire. Un train peut en cacher un autre. Mais une horreur ne saurait en disculper une autre!

Et quand une gangrène aussi funeste se met dans un corps, on coupe le membre et on le retranche. Ça aussi c'est dans l'Evangile: "si ton œil est pour toi une occasion de scandale: arrache-le et jette-le loin de toi. Mieux vaut pour toi entrer borgne dans la vie que d'être jeté avec tes deux yeux dans la géhenne de feu". C'est assez clair, non?

Car le risque de faire passer les fils de Mgr Lefebvre, (dont je suis, ne vous déplaise, et ce m'autorise cette violence), pour une bande de cinglés aux relents nauséabonds de recels complices, est bien réel et fait la joie de nos adversaires théologiques. Pas de demi-mesure, s'il vous plait ! Que les choses soient claires. Beaucoup d'entre-nous ont perdu un parent dans les camps de concentration, dont Mgr Lefebvre. D'autres, comme les Laguérie à Solignac (les trois Franckel: vérifiez en Mairie) ont planqué des juifs pendant toute la guerre et leurs ont sauvé la peau avec fierté. Comme fit le Pape Pie XII à grande échelle. Il s'agit d'être catholique, à tout le moins chrétien, voila tout. Au fond, les divagations de Mgr Williamson le rabaisse dans le camp des pires modernistes qui militent contre la canonisation de ce grand pape. Nos différends avec les uns ou les autres ne sont que d'ordre doctrinal et théologique: les transposer sur un autre registre est inique.

Qui ne voit que la récidive de Mgr Williamson à "Der Spiegel" est le moyen le plus assuré de faire échouer toute négociation entre Rome et Ecône. Nos adversaires s'engouffrent tête baissée dans la brèche, avec une joie malsaine qui devrait nous faire réfléchir. Une chose est sûre: le Bon-Pasteur entend se démarquer avec la détermination requise. J’ajouterai à titre personnel : mon ancienne amitié avec Mgr Williamson n'a plus rien à voir là dedans. Seulement, je mesure à présent combien son apparitionisme constant (fustigé, en son temps, par Mgr Lefebvre , son trop facile marketing "apocalypse now" et sa fréquentation sélective des sedevacantistes l’ont peu à peu détourné du service du bien commun de l’Eglise auquel un évêque se doit tout entier.

Je prie ardemment pour la Fraternité Saint Pie X, pour son supérieur général, pour tous mes anciens confrères. Je mesure combien la violence de l’attaque de Mgr Williamson a pu les déstabiliser. Je suis sûr que Mgr Fellay saura lui aussi se désolidariser efficacement de cette boue, pour ne pas laisser mettre en cause l’œuvre de Mgr Lefebvre qui n’a rien à voir avec les élucubrations sordides de Mgr Williamson.

Abbé Philippe Laguérie +