Ce blog n'est plus mis à jour. Les articles en ligne restent accessibles. Merci à toutes les personnes qui ont soutenu cette initiative.

5 juillet 2019

[Le Bien Public] Où a été prise cette photo ?

SOURCE - Le Bien Public - 5 juillet 2019



Régulièrement sur notre site Internet, nous vous proposons de plonger dans les archives photos du Bien public et de deviner où et quand ont été pris ces clichés.
    
Nous sommes le 5 juillet 1977. Le petit village de Flavigny-sur-Ozerain se retrouve au milieu du confit qui agite, depuis plusieurs années déjà, l'église catholique. En effet, c'est là que Mgr Lefevbre, ancien évêque de Dakar et de Tulle (visible sur notre seconde photo d'archive), a présidé la cérémonie de "prise d'habit" de cinq jeunes femmes, devenues sœurs franciscaines.

Si la présence de Mgr Lefebvre ne passe pas inaperçu, c'est parce que cet homme d'église, décédé en 1991, est devenu la figure de proue d'un mouvement conservateur et traditionnaliste qui s'oppose au concile Vatican II. Organisé entre 1962 et 1965, ce concile œcuménique symbolise l'ouverture de l'église catholique sur le monde moderne, avec la prise en compte du sécularisme grandissant et du désintérêt croissant des populations pour la religion, de l'apparition de nouvelles technologies... Il s'est conclu par des profondes réformes libérales dans le fonctionnement de l'Église.

Mais ces réformes n'ont pas été du goût de tous les croyants, qui trouvent donc en Michel Lefebvre et sa Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X leur porte parole. Farouchement antimoderniste, pourfendeur du communisme et des francs-maçons, l'ancien évêque critique, à partir des années 1970, de plus en plus ouvertement Vatican II, allant même jusqu'à mettre en cause la légitimité du Pape. En 1975, sa volonté d'ordonner des prêtres dits "traditionnalistes" sans attendre la permission du Saint-Siège lui vaut une suspense, une sanction réservée aux clercs. Dès lors, le torchon brûle entre les "lefebvristes" et le Vatican.

Interviewé dans nos pages le 6 juillet 1977, lors de son passage à Flavigny-sur-Ozerain, le héraut du retour à "la foi de nos ancêtres" se veut rassurant : "Je crois que l'excommunication n'aura pas lieu". Son optimisme lui donnera tort : en 1988, Michel Lefebvre et quatre évêques qu'il vient de nommer sont excommuniés. Il faudra attendre 2009 pour que cette excommunication soit levée, et 2017 pour que les baptêmes et mariages célébrés par des membres de la Fraternité Saint-Pie-X soient reconnus par le Vatican.

Aujourd'hui, Flavigny-sur-Ozerain accueille toujours un séminaire de formation de futurs prêtres lié à la fraternité : le séminaire Saint-Curé-d'Ars