11 septembre 2017

[FSSPX Actualités] Retraite sacerdotale à Ecône

SOURCE - FSSPX Actualités - 10 septembre 2017

   
Du 4 au 9 septembre 2017, le séminaire Saint-Pie X à Ecône (Suisse) reprenait vie après les vacances estivales et avant la rentrée des séminaristes. Une retraite sacerdotale vient de s’y dérouler en rassemblant une cinquantaine de prêtres. 
  
Chaque année les prêtres sont tenus par le droit de l’Eglise de suivre des exercices spirituels. Les Ordonnances de la Fraternité Saint-Pie X prévoient six jours de retraite annuelle, période bien douce au cœur des membres qui peuvent se ressourcer dans le silence et la prière.

Suisses, Allemands, Italiens et Français retrouvaient pour la plupart leur Maison-mère avec les émouvants souvenirs des belles années de formation au sacerdoce. La somptueuse église du Cœur Immaculé de Marie, les cellules simples et familières, le caveau ou repose la dépouille mortelle du Fondateur, les chemins entre vignes et vergers, le cadre majestueux des montagnes valaisannes, tout concourt à se recueillir pour mieux se recentrer sur Dieu. Le prédicateur, l’abbé Alain-Marc Nély, Second Assistant général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, exposa dans ses conférences quotidiennes la bonté miséricordieuse de Dieu en s’inspirant de l’ouvrage du Père Garret sur ce thème, enrichie des citations des Pères Spicq et Garrigou-Lagrange, O.P. La lecture au cours des repas porta sur les profonds développements de la doctrine du Corps Mystique où les membres ne font qu’un avec le Christ.

La semaine fut rythmée par les différents offices en commun. Prime le matin avant la sainte Messe, Sexte à midi avant le déjeuner, l’Heure Sainte devant le Saint-Sacrement exposé avant le dîner et finalement le chant des Complies avant le coucher permirent de chanter les louanges de Dieu tout au long de la journée.

Les confesseurs ne manquent pas dans une retraite sacerdotale. Et comme le matin où les uns servent la messe des autres, profitant eux-mêmes du miséricordieux pardon de Dieu, les prêtres expérimentent encore une fois « combien il est bon et doux pour des frères de vivre ensemble » (Ps 132, 1).

Revigorés par ce contact plus intense avec Notre Seigneur Jésus-Christ, ils étaient de retour pour leur ministère ce dimanche. Et laissant derrière eux les récoltes de fruits dans cette fertile vallée du Rhône, ils retournèrent avec Foi et courage dans le rang assigné pour eux par le Maître de la vigne.