Ce blog n'est plus mis à jour. Les articles en ligne restent accessibles. Merci à toutes les personnes qui ont soutenu cette initiative.

27 mars 2015

[Abbé Daniel Couture, fsspx - Lettre aux Amis et Bienfaiteurs / Canada]

SOURCE - Abbé Daniel Couture, fsspx - Lettre aux Amis et Bienfaiteurs du district canadien - Avril 2015
Dans l'histoire des chrétiens cachés du Japon, nous avons vu qu'ils ont gardé, de génération en génération, pendant 220 ans, la clé pour pouvoir distinguer un vrai prêtre d'un ministre protestant ou d'un autre ministre : le vrai prêtre doit être romain, marial et pur. Combien de prêtres aujourd'hui remplissent ces trois conditions de prêtre catholique?
 
Historia Magistra Vitae II
 
Chers amis et bienfaiteurs,
 
Plus la crise de l'Église s'accentue--particulièrement la crise du sacerdoce--plus l'oeuvre de Monseigneur Lefebvre paraît providentielle. Quand on pense qu'en 1959, le Séminaire de Québec (un des deux derniers séminaires du Québec, l'autre étant celui de Montréal) avait 212 séminaristes et qu'il est maintenant réduit à 20 séminaristes, sans nouveaux candidats pour septembre 2014, nous devons dire : merci, Monseigneur Lefebvre pour avoir sauvé nos séminaires. St Thomas nous dit que le sacerdoce a été institué "comme un remède pour toute l'Église" (Supp. Q. 35, a.1). C'est dire que sans le sacerdoce, sans ce remède, l'Église se meurt.
 
Dans l'histoire des chrétiens cachés du Japon, nous avons vu qu'ils ont gardé, de génération en génération, pendant 220 ans, la clé pour pouvoir distinguer un vrai prêtre d'un ministre protestant ou d'un autre ministre : le vrai prêtre doit être romain, marial et pur. Combien de prêtres aujourd'hui remplissent ces trois conditions de prêtre catholique?
 
Romain ne signifie pas seulement être attaché à Rome, reconnaître le pape mais aussi de maintenir les traditions romaines, la liturgie romaine et son langage, la foi et la morale romaines. Comme l'a si bien dit l'apôtre de l'Irlande :" Sicut Christiani, ita et Romani—tout comme nous sommes chrétiens, nous sommes Romains!" Un contemporain de saint Patrick, saint Vincent de Lérins explique un peu plus les qualités de la foi romaine : pour être considérée comme vraiment catholique, une vérité doit avoir été crue "partout, toujours et par tous les catholiques "--quod ubique, quod semper, et quod ab omnibus " (Commonitorium, ch. 2). Le modernisme s'attaque au coeur même de la foi romaine constante en voulant la faire évoluer avec le temps, brisant ainsi le lien avec les trois critères de saint Vincent de Lérins.
 
Le prêtre doit aussi être marial. C'est là la deuxième perle japonaise. Si le prêtre doit être un autre Christ, il doit aussi imiter Marie. Comme cette Sainte Mère, il doit engendrer Jésus dans l'âme de ses fidèles; il fait cela par la prédication et par les sacrements qui distribuent la grâce de Dieu. Saint Augustin exprime très bien cette idée en disant :" Combien grande est la dignité du prêtre dans les mains desquelles le Fils de Dieu s’incarne comme dans le sein de la Vierge Sainte".
 
Dans son livre "Vatican II, une histoire à écrire", le professeur Roberto de Mattei explique longuement et d'une façon magistrale, comment Notre-Dame a été vraiment mise de côté durant le Concile au nom de l'oecuménisme, pour plaire aux non-catholiques, surtout aux protestants. On devait publier un document complet sur elle mais on l'a réduit à un simple appendice (Lumen Gentium, ch. VIII). Elle qui, selon l’abbé Berto (le théologien privé de Monseigneur Lefebvre) est plutôt le prologue à tout le mystère de la Rédemption! Au nom de ce même oecuménisme, combien de prêtres ont cessé de dire leur chapelet quotidien et de le recommander à leurs fidèles, combien ont fait disparaître les statues des églises et n'ont plus jamais parlé de la Reine Immaculée ? Les chrétiens cachés de Nagasaki n'auraient jamais accepté de tels prêtres.
 
Troisièmement, dès 1838, les francs-maçons ont déclaré qu'ils détruiraient le catholicisme en rendant impurs et vicieux les coeurs catholiques : « Faites des coeurs vicieux, et vous n’aurez plus de catholiques! » (Mgr. Delassus, La Conjuration Antichrétienne, vol II, p.383). C'est encore plus évident pour la destruction des prêtres. C'est une contradiction et un scandale pour un prêtre d'être impur comme le fait d'un juge injuste, nous dit avec raison saint Thomas (1a 2ae, Q.73, a.10).
 
Je me souviens avoir rencontré à Saigon un vieux fondateur d'une société sacerdotale qui nous a expliqué la stratégie que les communistes ont employée pour s'emparer du sacerdoce catholique après avoir envahi le Sud Vietnam en 1975. Ce fut une stratégie assez simple, simplement perverse: ils envoyaient des jeunes femmes dans les presbytères dans le but de corrompre les prêtres. Le vieux fondateur rapporta la chose à son évêque, le priant d'agir vigoureusement contre cette campagne de corruption. Résultat : il fut dénoncé par son propre évêque et subit 10 ans de camp de travail.
 
Prions pour nos prêtres, pour tous les prêtres, jeunes et vieux, pour ceux qui sont demeurés fidèles et pour ceux qui ont flanché afin qu'ils se repentent et retournent à leur "première charité" (Apoc. 2 , 4), pour les prêtres vivants et pour ceux qui sont en purgatoire.
 
Seigneur, donnez-nous des prêtres!
Seigneur, donnez-nous de saints prêtres!
Seigneur, donnez-nous beaucoup de saints prêtres!
 
Bien vôtre au service de Jésus et de Marie Immaculée
Abbé Daniel Couture, Supérieur