10 juin 2011

[Fecit - Ennemond] A propos de la rumeur de Messa in latino : Prudence !

SOURCE - Ennemond - Fecit - 10 juin 2011

Aujourd’hui, le blog de Messa in latino écrit : « Le Pape est sur le point de proposer à Mgr Fellay la création d'un Ordinariat pour régulariser la situation de la FSSPX et de ses communautés amies, laissant la pleine (et nécessaire, compte tenu de certains évêques en poste) autonomie à l’égard des évêques diocésains. Certains membres des communautés Ecclesia Dei ont été en mesure de préciser que cette proposition canonique serait faite au cours de ce mois de juin à Mgr Fellay. »

Depuis une dizaine d’années désormais, le Saint-Siège propose des situations purement canoniques à la Fraternité Saint-Pie X. Elles seraient, dit-on, assez généreuses : On entend parler, sans jamais voir les termes de ces propositions, d’ordinariats, de patriarchats, d’administrations apostoliques. Cette-fois-ci le texte du commentateur parle d’une forme d’exemption à l’égard des évêques. Cependant, depuis dix ans, la FSSPX fait remarquer à chaque fois que son propre sort n’est finalement que secondaire et que le problème de fond doit être d’abord résolu. Le sera-t-il – au moins partiellement à la fin du mois ? En 2001 ou 2002, Mgr Fellay disait : « A quoi nous servirait une Rolls Royce si la route était jonchée de clous ? »

Deux scénarios paraissent possibles :

1. Premier scenario : Mgr Fellay a évoqué la fin d’une première phase dans les discussions doctrinales et des textes très prometteurs pour l’avenir de l’Eglise en matière doctrinale vont être publiés dans la quinzaine qui nous sépare de la fin de ce mois. Ce serait le fruit des pourparlers. Le coup de barre en faveur de la Tradition serait donné. Fort de ce succès, le Saint-Siège, garantissant que la confiance qui n’existait visiblement pas en 1988 a été rétablie, propose une structure qui permet à la FSSPX et à ses communautés amies de s’établir à travers le monde sans avoir à subir la persécution d’évêques qui, au fond, n’aspirent qu’à la voir disparaître. Elles sont protégées pour ce qu’elles sont.

2. Les discussions doctrinales ont signalé des ruptures très marquées en matière théologique et philosophique. Les experts romains, ne voulant pas perdre la face, renouent avec une méthode déjà utilisée plusieurs fois : proposer une nouvelle structure canonique à la Fraternité, jouant ainsi sur le moral de ses « troupes » à quelques semaines des ordinations. C’était le scenario de l’ultimatum de 2008 lancé par le cardinal Castrillon qui a reçu une réponse le 29 juin à Écône par les interventions de NN.SS. de Galarreta et Fellay.

Pour ma part, je m’unis à la chaîne de prières lancée dès le mois d’avril par le supérieur général de la Fraternité Saint-Pie X et qui doit s’achever à la Pentecôte 2012.
Print Friendly and PDF