Ce blog n'est plus mis à jour. Les articles en ligne restent accessibles. Merci à toutes les personnes qui ont soutenu cette initiative.

14 septembre 2014

[F. Louis-Marie, o. s. b., abbé - Lettre aux Amis et Bienfaiteurs de l'Abbaye du Barroux] Deo gratias

SOURCE - F. Louis-Marie, o. s. b., abbé - Lettre aux Amis et Bienfaiteurs de l'Abbaye du Barroux - 14 septembre 2014

Le 27 juin dernier, en la fête du Sacré-Coeur, nous avons eu la joie de célébrer les 25 ans d’érection de notre monastère en abbaye avec le cardinal Marc Ouellet, préfet de la Congrégation pour les évêques, et en présence de notre archevêque, Mgr Jean-Pierre Cattenoz, et de Mgr Guillaume, évêque émérite de Saint-Dié. Le 13 octobre prochain, nous fêterons les 25 ans de la dédicace de l’abbatiale célébrée à l’époque par le cardinal Gagnon. Et je profite de cette lettre pour remercier le Seigneur de toutes les grâces reçues et transmises depuis notre fondation. Nous entendons souvent parler de rivalité entre chrétiens de diverses tendances ou sensibilités. Mais il existe aussi une réelle entraide.

Pour commencer la litanie de gratitude, nous nous tournons vers Dom Gérard, bien sûr, à qui nous devons d’exister. Avec lui, nous remercions tous les frères qui ont structuré la communauté dont certains, malheureusement, nous ont quittés, en particulier le père Jehan, le père Joseph, le père Anselme.

Je me tourne maintenant vers les communautés bénédictines pour leur aide précieuse. Merci aux abbayes de Tournay, d’En-Calcat, du Monts-des-Cats, d’Hauterive, de Saint-Wandrille, de la Pierre-qui-Vire et de Fontgombault, pour nous avoir transmis de diverses manières la vie monastique, les principes du scolasticat et de la liturgie. Je dois une mention spéciale aux abbayes de Saint-Benoît-sur-Loire et de Randol, qui nous ont aidés à rédiger nos Déclarations, lesquelles précisent l’application de la Règle de saint Benoît. Dom de Lesquen, alors abbé de Randol, fut à ce titre pendant quelque temps le subdélégué du Saint-Siège auprès de notre communauté.

Notre gratitude va aussi à tous les professeurs qui nous ont aidés à ouvrir les yeux à la lumière qui divinise : le cardinal Charles Journet, le père Guérard des Lauriers, dominicain réputé, qui, malgré une ultime tentative de Dom Gérard, a fini dans le schisme, les abbés Contat, Lucien et le révérend père Ignace de La Potterie. Je ne peux les nommer tous.

Comment ne pas mentionner tous les évêques qui ont profondément contribué à bâtir la communauté par les ordinations ? Mgr Marcel Lefebvre a ordonné tous les prêtres de la communauté avant 1988. Mais le choix que fit Dom Gérard et toute la communauté de ne pas le suivre dans son acte schismatique fut le bon car, comme le disait le cardinal Joseph Ratzinger, « Mgr Lefebvre avait des raisons, mais il n’avait pas raison ». Dès 1984, l’abbaye a été aidée par les cardinaux Mayer, Stickler et Siri. Puis, plus tard, le cardinal Medina qui a conféré les bénédictions abbatiales à Mère Placide et à votre serviteur, et tous les évêques venus faire des ordinations : les cardinaux Barbarin, Panafieu, Rodé, NN. SS. Aillet, Aumonier, Brincard, Cattenoz, Centène, Defois, Descubes, Fort, Gaidon, Guillaume, Haas, Herbreteau, Lagrange, Madec, N’Koué, Rey, Ricard, Rifan, Sardou et Séguy. On ne peut mentionner tous les prélats qui participèrent à la dédicace de notre église, mais il faut signaler Mgr Bouchex, alors archevêque d’Avignon.

Maintenant, je dois remercier trois personnes qui ont exercé une véritable paternité vis-à-vis de la communauté : Dom Hervé Courau, abbé de Triors, qui depuis de nombreuses années est notre abbé visiteur, plein de charité et de prudence. Mgr Camille Perl, secrétaire puis vice-président de la Commission Ecclesia Dei, pour son dévouement inlassable à notre endroit. Et enfin, Benoît XVI. Le 27 juin dernier, je lui ai adressé une lettre mentionnant tout ce qu’il avait fait pour nous. Il a fallu deux pages complètes. 

Et pour finir, je tiens à remercier les communautés Ecclesia Dei : notamment la Fraternité Saint-Vincent-Ferrier, la Fraternité Saint-Pierre et l’Institut du Christ-Roi pour leur aide doctrinale, fraternelle et diplomatique, l’Association Sainte-Croix de Riaumont, les chanoines de l’abbaye de Lagrasse… Et nos chères moniales !

+ F. Louis-Marie, o. s. b., abbé