Ce blog n'est plus mis à jour. Les articles en ligne restent accessibles. Merci à toutes les personnes qui ont soutenu cette initiative.

15 septembre 2014

[Abbé Bouchacourt, fsspx - Lettre à Nos Frères Prêtres] De l'Amérique du Sud à la France

SOURCE - Abbé Bouchacourt, fsspx - Lettre à Nos Frères Prêtres - Lettre trimestrielle de liaison de la Fraternité Saint-Pie X avec le clergé de France - n°63 - septembre 2014

Il m’est agréable de prendre contact avec vous, prêtres du clergé de France, par le biais de cette Lettre à nos frères prêtres. Désormais Supérieur du district de France de la Fraternité Saint-Pie X, je fais suite à M. l’abbé Régis de Cacqueray qui, durant douze ans, a « conversé » avec vous.

Durant cette période, je n’étais pas en France : missionnaire en Amérique du Sud, je parcourais ces immenses régions, qui regroupent la plus forte population catholique du monde, dont la foi est encore vive, même si les sectes protestantes venant des États-Unis y font des ravages. Le sanctuaire national argentin de Notre-Dame de Lujan voit ainsi converger vers lui chaque année, la première semaine d’octobre, plus d’un million de pèlerins !

Mais c’est un continent qui, bien qu’il recèle d’immenses richesses, n’arrive pas encore à les exploiter pleinement, en sorte que la population reste souvent pauvre de biens matériels. L’Église est donc elle-même pauvre en argent, en prêtres, en lieux de culte. En raison de cette pauvreté, mais aussi des distances (les paroisses sont souvent très étendues), l’instruction religieuse y est facilement problématique, ce qui entraîne que la foi est parfois plus ressentie que réfléchie. 

Je songeais à tout cela en revenant vers l’Europe, vieux continent de chrétienté, vers la France, « Fille aînée de l’Église ». La densité des églises et des chapelles, dans les villes et les villages qui parsèment ce pays, y fait contraste avec les longues étendues désertes que j’ai pu connaître.

Pourtant, vous et moi ressentons la déchristianisation progressive de notre pays. Beaucoup d’entre vous, curés ou vicaires de paroisses rurales, ont désormais de nombreux « clochers » à desservir. Et nous-mêmes, dans notre ministère de la Fraternité Saint-Pie X, avons également de longs kilomètres à parcourir chaque dimanche.

C’est ce sacerdoce que vous exercez au service de Jésus-Christ et des âmes, ce sacerdoce que j’ai connu en Amérique du Sud et que je retrouve ici en France, que je veux partager désormais fraternellement avec vous par le biais de cette Lettre à nos frères prêtres. Nous continuerons à vous y informer de nos activités, à vous proposer des réflexions sur la situation actuelle de l’Église comme sur notre commune sanctification sacerdotale, sans oublier bien sûr vos propres réactions, vos remarques, vos pensées, par le biais du « Courrier des lecteurs ».

Je confie donc ma nouvelle tâche à vos bonnes prières, comme vous pouvez être assurés des miennes dans le ministère souvent difficile qui est le vôtre.

Abbé Christian BOUCHACOURT