Ce blog n'est plus mis à jour. Les articles en ligne restent accessibles. Merci à toutes les personnes qui ont soutenu cette initiative.

8 décembre 2014

[Ennemond - Le Forum Catholique] "Et pourquoi faudrait-il s'émouvoir de cette visite ?"

SOURCE - Ennemond - Le Forum Catholique - 8 décembre 2014

[Message en réponse à l'annonce de ce que "le cardinal Brandmuller est l'invité de Mgr Fellay pour une nouvelle rencontre "informelle" à Zaitzkoffen."]

Si vous dites vrai, cette visite démontre que les supérieurs de la FSSPX considèrent qu'il y a des catholiques à l'extérieur de l'oeuvre de Mgr Lefebvre. J'avais assisté à une messe à Flavigny où Mgr Williamson avait déclaré il y a quelques années une phrase pleine de bon sens : "Dire que, hors de la FSSPX, pas de salut, est tout simplement ridicule".
Que dans les séminaires et prieurés de la FSSPX, on accueille cardinaux et évêques de la Sainte Eglise sans en informer toute la presse, n'est pas une nouveauté. Il y en eut des dizaines et il y en aura encore des dizaines. Mgr Morilleau, évêque de La Rochelle, est venu plusieurs fois à Ecône. Le cardinal Thiandoum, archevêque de Dakar, a logé au séminaire. Il n'y avait pas grand secret puisque les séminaristes le savaient et qu'ils servaient leurs messes. Le cardinal Hyacinthe, ordonné jadis par son prédécesseur, arborait sa ceinture rouge et les séminaristes l'ont accueilli. Il existe des photos et même des films remémorant cette visite. On pourrait également citer le cardinal Oddi qui est venu se recueillir sur la tombe de Mgr Lefebvre. Des évêques diocésains visitent les prêtres de la FSSPX et cela de façon continue depuis les débuts de la FSSPX sans que lesdits prêtres abandonnent leurs convictions. Ils ne les abandonnent pas davantage quand ils reçoivent ou croisent dans la rue des prêtres locaux, des chrétiens de tous bords, des gens d'autres religion, voire sans convictions. L'abbé Moulin avait reçu l'évêque de Nice en son prieuré il y a quelques temps (photo ci-dessous). Un ancien supérieur de district, qu'on ne peut guère soupçonner de compromission, avait accueilli à la table d'un prieuré un cardinal français sans qu'il se crut obligé d'en informer la terre entière. A-t-il tout abandonné ? Pas franchement. Mgr Lefebvre se félicitait plutôt que le cardinal Gagnon assistât en habit de choeur à sa messe à Ecône. C'était la preuve que la hiérarchie de l'Eglise considérait la FSSPX comme catholique.