#SUIVRE SUR FACEBOOK

7 janvier 2013

[Natalia Trouiller - La Vie] Mgr Fellay et les juifs, une herméneutique de la continuité

SOURCE - Natalia Trouiller - La Vie - 7 janvier 2013

Les déclarations du supérieur de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X sur les juifs "ennemis de l'Eglise" ne sont pas nouvelles. Elle s'inscrivent dans une vision du monde complotiste assez traditionnelle dans une certaine extrême-droite, où non seulement les juifs, mais aussi les francs-maçons tirent les ficelles du monde.

"Nous avons beaucoup d'ennemis, beaucoup d'ennemis. Mais regardez, et c'est très intéressant. Qui, pendant tout ce temps, était le plus opposé à ce que l'Eglise reconnaisse la Fraternité ? Les ennemis de l'Eglise. Les Juifs, les francs-maçons, les modernistes! Les plus opposés à ce que la Fraternité soit reconnue comme un catholique: les ennemis de l'Eglise! Intéressant, n'est-ce pas? Qu'ont-ils dit à Rome? Ils ont dit, 'Vous devez obliger ces gens à accepter Vatican II'. C'est aussi très intéressant, n'est-ce pas? Les gens qui sont à l'extérieur de l'Eglise, qui étaient clairement au cours des siècles, des ennemis de l'Eglise, ont dit à Rome, si vous voulez accepter ces gens, il faut les obliger à accepter le Concile. N'est-ce pas intéressant? Oh, c'est vrai! Je pense que c'est fantastique! Parce que cela montre que Vatican II est leur chose! Pas l'intérêt de l'Eglise - ils le voient bien, les ennemis de l'Eglise, le bénéfice qu'ils tirent du le Concile. Très intéressant! Et oui, je peux dire que c'est le genre d'argument que nous allons utiliser avec Rome. Essayer de les faire réfléchir ... essayer de les faire réfléchir".

> Tel est le verbatim des propos tenus par Mgr Fellay le 28 décembre dernier devant des membres de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X à New Hamburg, au Canada. Des propos qui n'ont pas manqué de soulever une vague d'indignation. Le Centre Simon Wiesenthal a déploré que "la description des juifs comme 'ennemis de l’Église' prouve une fois de plus l’antisémitisme profondément enraciné au cœur de la théologie de la FSSPX".

> D'une façon générale, les théories du complot (juif, mais aussi franc-maçon) sont partie intégrante de la pensée de Mgr Fellay, et ce depuis de nombreuses années. Ainsi, dans la vidéo ci-dessous, en 1999, disait-il déjà à propos du concile Vatican II: "on ne peut pas directement le démontrer, mais je crois tout de même que ces actes, que ces actions font partie d'un plan, un plan qui a été élaboré assez tôt, au début du [XXe] siècle, si ce n'est un peu plus tôt, et notamment l'établisssement d'un gouvernement mondial, avec une religion mondiale, et cela fait partie de la préparation de cette super-religion". Suit une docte explication sur les "quatre loges maçonniques de rite écossais" du Vatican. Pour un auditeur habitué des thèses complotistes, la date et le terme de "gouvernement mondial" renvoient instantanément aux fameux Protocoles des Sages de Sion, célèbre faux antisémite et antimaçonnique. De même, dans une lettre aux amis et bienfaiteurs datée de Pâques 2009, le supérieur général de la Fraternité s'interrogeait-il: "Que pense vraiment le pape? Où se situe-t-il? Les juifs et les modernistes exigent de lui qu'il choisisse entre Vatican II et nous". L'antisémitisme de Mgr Williamson avait simplement fait passer au second plan celui de Mgr Fellay.