Ce blog n'est plus mis à jour. Les articles en ligne restent accessibles. Merci à toutes les personnes qui ont soutenu cette initiative.

15 juin 2017

[Abbé Bouchacourt, fsspx - Lettre A Nos Frères Prêtres] Bien connus, et pourtant inconnus....

SOURCE - Abbé Bouchacourt, fsspx - Lettre A Nos Frères Prêtres - juin 2017

Lettre trimestrielle de liaison de la Fraternité Saint-Pie X avec le clergé de France

Il semble que la Fraternité Saint-Pie X, comme son fondateur Mgr Lefebvre, soit bien connue.
     
Depuis presque cinquante ans qu’elle existe, les médias se sont largement fait l’écho de son existence et de ses activités, avec des pics impressionnants à l’occasion de certains événements particuliers. Par exemple, lors de « l’été chaud 1976 », quand « l’affaire Lefebvre » éclata dans le grand public, les chaînes françaises de télévision (alors peu nombreuses) consacrèrent une heure par jour à ce sujet durant un mois entier. On semblait ne plus parler que de la Fraternité Saint-Pie X ! Alors pourtant qu’à l’époque, elle n’avait quasi aucun prêtre exerçant son ministère en France.
     
Par ailleurs, aujourd’hui, par sa présence et son implantation sur le sol français, par l’activité de ses prêtres, grâce à ses nombreux prieurés, écoles, lieux de culte, elle apparaît de façon assez visible dans le paysage ecclésiastique. En France, on peut dire que tout catholique possède au moins une connexion (familiale, amicale, relationnelle, professionnelle, etc.) avec un prêtre ou un fidèle de la Fraternité Saint-Pie X. Je suis toujours surpris, lors de mes déplacements, quand je rencontre une personne que je ne connais pas et qui n’est pas de nos fidèles, de l’entendre me dire sans tarder : « Je vous connais par un ami… un cousin… un collègue de bureau… une rencontre… »
    
Enfin, cette Lettre à nos frères prêtres, depuis près de vingt ans qu’elle existe, a communiqué à ses lecteurs de très nombreux renseignements sur la Fraternité Saint-Pie X.
     
Avec cela, comme je le disais en commençant, il semblerait que la Fraternité Saint-Pie X soit bien connue. Pourtant, à l’expérience, on s’aperçoit que ce n’est guère le cas. Les idées fausses sont légion.
    
Les médias, à leur habitude, parlent plutôt d’événements extraordinaires : selon le dicton, ce ne sont pas les trains à l’heure qui les intéressent. Par ailleurs, connaître un ami d’amis qui est lié à la Fraternité Saint-Pie X ne donne qu’une très vague idée de ce qu’est cette congrégation. Enfin, la Lettre à nos frères prêtres propose des informations plutôt doctrinales, sur les positions de la Fraternité à propos de la liturgie, du concile Vatican II, du sacerdoce, ou bien commente de grands événements dans l’Église.
    
Ce qu’est la Fraternité comme congrégation de prêtres, ce qu’est son organisation pratique, le travail quotidien de ses membres, demeure très mal connu. C’est pour remédier un peu à cela que le présent numéro essaie, en quelques courtes pages, de décrire la Fraternité dans ses membres, dans ses activités ordinaires, loin des événements (importants, au demeurant) auxquels elle a pu être confrontée. Il ne s’agit pas de mettre de côté les engagements doctrinaux, il s’agit d’y ajouter quelque chose de concret et d’ordinaire.
    
Abbé Christian BOUCHACOURT