Ce blog n'est plus mis à jour. Les articles en ligne restent accessibles. Merci à toutes les personnes qui ont soutenu cette initiative.

6 novembre 2014

[Notions Romaines - Guillaume Luyt] Culte divin: une nomination à surveiller

Mgr Ferrer Grenesche
(à droite sur la photo),
aux côtés du cardinal Burke
lors du pèlerinage du peuple
Summorum Pontificum
à Rome, le 25 octobre dernier.
SOURCE - Notions Romaines - 6 novembre 2014

[De notre correspondant à Rome, Guillaume Luyt]

Ce mercredi 5 novembre, le Saint-Père a nommé le Rév. Père Corrado Maggioni (S.M.M.) comme Sous-Secrétaire à la congrégation pour le Culte divin et la Discipline des Sacrements. Nous savons peu de choses de lui si ce n’est qu’il fait partie de l’équipe de consulteurs ayant subtitué en septembre 2013 les très ratzinguériens Gagliardi, Lang, Bux, Gunter et Valor au bureau des célébrations liturgiques du Souverain Pontife. 

Cette nomination s’ajoute aux toujours plus nombreux mouvements en Curie ordonnés en dehors de toute logique et nécessité apparente par le pape François, depuis le déplacement de Mgr Di Noia de l’Ecclesia Dei à un poste inédit de Secrétaire-adjoint à la Doctrine de la Foi jusqu’à la destitution de l’archevêque de Rosario sous couvert de sa nomination comme membre d’une « future Commission d’examen des recours d’ecclésiastiques accusés de Delicta Graviora ». Avec la promotion du R.P. Maggioni (qui était jusqu’à présent chef de bureau au Culte divin), il y a en effet à ce jour trois Sous-Secrétaires dans cette congrégation qui, rappelons-le, demeure toujours privée de Préfet depuis la nomination du cardinal Cañizares à Valence.

À moins d’apprendre dans les prochaines semaines le départ de l’un des deux autres Sous-Secrétaires – l’Anglais Anthony Ward ou l’Espagnol Juan Miguel Ferrer Grenesche, récent prêtre assistant lors de la Messe pontificale célébrée à Saint-Pierre par le cardinal Burke lors du troisième pèlerinage du peuple Summorum Pontificum – de la congrégation, la seule explication plausible de cette nomination superfétatoire est que le Pape veut s’y assurer la présence d’un homme de confiance au moment où il décidera, enfin et quand bon lui semblera, d’en désigner le nouveau Préfet.