Ce blog n'est plus mis à jour. Les articles en ligne restent accessibles. Merci à toutes les personnes qui ont soutenu cette initiative.

26 avril 2012

[APIC] Les Lefebvristes doivent accepter le Concile

SOURCE - APIC - 26 avril 2012

Rome : Le cardinal Koch s’exprime sur le dialogue avec les intégristes
Les Lefebvristes doivent accepter le Concile
Vienne, 26 avril 2012 (Apic) Pour le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens, l’offre de réconciliation du pape Benoît XVI envers la Fraternité sacerdotale saint Pie X (FSSPX) s’inscrit dans sa démarche de théologien et de fin connaisseur de l’histoire de l’Eglise.

"Il sait que chaque concile a eu pour conséquence un schisme. Tout entreprendre afin que cela ne se répète pas sous sa responsabilité est pour lui une exigence." Dans une interview publiée le 24 avril 2012 par l’agence de presse catholique autrichienne Kathpress, l’ancien évêque de Bâle relève qu’il appartient désormais aux membres de la Fraternité de répondre définitivement. Cela concerne spécialement leur position face au Concile Vatican II.

Les deux réponses des Lefebvristes de novembre 2011 et de mars 2012 au "Préambule doctrinal" proposé par Rome, et dont le cardinal Koch a eu connaissance, étaient insuffisantes. La teneur de la réponse du 17 avril ne lui est pas encore connue. Mais il est clair qu’elle ne suffira pas "s’il refusent 65% du Concile Vatican II".

Pour le président du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens, le Concile, auquel le pape actuel a participé en tant que conseiller, marque une césure dans le domaine de l’œcuménisme. Mais après 50 ans, il est devenu clair que "l’unité prendra plus de temps qu’on le pensait à l’époque". (apic/kap/mp)