Ce blog n'est plus mis à jour. Les articles en ligne restent accessibles. Merci à toutes les personnes qui ont soutenu cette initiative.

19 avril 2012

[Philippe Clanché- Témoignage Chrétien] Intégristes : on ne sait rien mais on vous dit tout

SOURCE - Philippe Clanché- Témoignage Chrétien - 19 avril 2012

POINT DE VUE - Rien n'est joué dans les négociations entre la Fraternité Saint-Pie X et le Vatican. Pourtant tout le monde annonce un accord. Il faudra encore patienter pour voir l'épilogue de cet interminable feuilleton.
 
Le (tout) petit monde de la cathosphère ne parle que de cela depuis hier matin. Certains sites de la presse confessionnelle se sont même mis en mode live comme durant les révolutions arabes ou le siège toulousain de l'appartement de Mohammed Merah !

Oubliés « les points non négociables » de la campagne présidentielle. Ils se sont dit « oui », sonnez les cloches. Les brebis égarés sont de retour ! Quel beau cadeau d'anniversaire pour Benoît XVI !
 
Pourtant, si l'on regarde les choses dans le détail, on comprend mal cette excitation. Sur quoi se base-t-on ? Mardi soir, un vaticaniste italien patenté Andrea Tornielli annonce que la Fraternité Saint-Pie X a répondu à Rome et que le message est positif. Le lendemain, mercredi, le Saint-Siège confirme une partie (une partie seulement) de l'information à travers un accusé de réception laconique du texte de Mgr Fellay, précisant que celui-ci va être soumis à la Congrégation pour la doctrine de la foi, et que l'avis de cette dernière sera soumis au pape, seul habilité à décider.
préambule doctrinal
Autre information, plus riche encore (!) : les propos de l'abbé Lorans, responsable de la communication de la Fraternité qui reproche, dans une dépêche de l'agence APIC, au journaliste italien de s'avancer quelque peu . « La Congrégation pour la doctrine de la foi doit encore examiner les éclaircissements apportés par Mgr Fellay concernant le préambule doctrinal soumis en septembre 2011. »

La voilà l'info qui doit calmer tout le monde. Alors que Rome a fourni sa dernière proposition, après moults échanges, les lefebvristes répondraient positivement à un texte qu'ils ont amendé. La Fraternité a peut-être dit oui, mais on ne sait pas à quoi.
 
Résumons : nous ne connaissons pas la teneur du préambule doctrinal soumis par le Saint-Siège. Nous ne savons rien des « éclaircissements apportés » par la Fraternité dans sa réponse. Cet énième document doit être visé par le cardinal Levada et ses collègues, et s'il franchit l'étape, arrivera  sur le bureau du pape. À ce moment-là, qui sait, peut-être aurons nous quelques informations précises. Pour l'instant : rien.
 
Il faut donc ranger les gloria chez certains – comme les dies irae chez d'autres – et prendre patience. Le feuilleton est loin d'être terminé.